joie de vivre
rigolothérapie

Notre petite voix intérieur que nous refoulons bien trop souvent; action qui nous rend mélancolique et peut entraîner à la prise de divers drogues (imagés en mode XXL): jeux vidéos, tabac, alcool, sexe…
Le mental turbine, les émotions sont au beau fixe, la coupe est pleine, et vous pourriez même vous surprendre avec un peu d’auto critique à vous dire intérieurement: »la loose! »
Avant d’explorer un peu trop loin le bas astral, et toucher le fond correspondant à votre limite du masochisme. Pourquoi ne pas tenter de vider tous se poids?

Un truc sympas qui se développe dans le milieu associatif, la rigolothérapie, la thérapie par le rire. Au début, on se force à rire dans un groupe et en quelques minutes, le rire devient naturel et libérateur. Exemple de site sur le net: http://sosrigolotherapie.e-monsite.com/
Un autre truc que vous connaissez et vous pourrez être le premier à vous exprimer sur le sujet: « j’y arrive pas, il y’a tout le temps une pensée qui vient »: je présente la méditation. Tentez cinq minutes la première fois, les pensées viennent, ne vous bloquez pas sur une, laissez les passer, et au mieux, votre corps est immobile, bien installé, c’est un moment pour vous. Détente…
Un petit dernier truc parmi tant d’autres: connaissez vous les grandes mimiques du marabout africain. Il bouge dans tous les sens, danse, tape des pieds, accélère sa respiration, se vide d’un surplus d’émotion, et rentre en transe. Allez y, essayer, tentez, qu’est ce que vous avez à perdre.

La coupe ainsi vidé, un bien être s’installe. Et au fur et à mesure des essais vous serez plus performant dans l’écoute de votre for intérieur. 

Yoan MryoYoan Mryo http://rcm-eu.amazon-adsystem.com/e/cm?t=journdungliss-21&o=8&p=8&l=as1&asins=2813203947&ref=tf_til&fc1=000000&IS2=1&lt1=_blank&m=amazon&lc1=0000FF&bc1=000000&bg1=FFFFFF&f=ifr

Advertisements