out of body experience
c’est pas moi sur la photo, ce monsieur à des cheveux!

J’ai vécu deux tranches de sommeil pleines de rêves guérisseurs, dans le sens où j’ai été confronté avec des personnes, des situations, des blessures me permettant de me dépasser.
Je sentais la fatigue absente, en forme, 5h du matin environ, j’hésite à méditer ou tenter une sortie de corps après mettre lever pour soulager ma vessie.

Je me recouche, me stabilise dans une position qui m’est agréable, et ne bouge plus.
Interdiction de  tenter de se gratter aussi.
Le corps est déjà très relaxé, donc c’est plus facile qu’en journée.
Je m’interdis aussi de visualiser pour ressentir un maximum toutes les étapes et éviter de basculer dans une imagerie mentale ou le rêve.


Donc je fais comme si mon corps était balancé de gauche à droite, comme si quelqu’un me prenait par les épaules et me secouait. 
Très rapidement je sent l’engourdissement.
J’amplifie le phénomène en faisant comme si j’étais sur une bouée ou un bateau en pleine mer, en ressentant les vagues et la levée/descente qu’elles produisent sur mon corps.
Je me sent alors tiré vers l’avant, déchiré. Heureusement que j’ai déjà vécu cette action quelques fois, car il facile de psychoter et se dire par exemple qu’une entité nous attaque, se faire peur, bloquer le potentiel de la sortie pour se cacher sous ses couvertures.
Il est très curieux aussi de ressentir du vent, une sorte de courant d’air parcourant tout le corps.
« attention au décollage, c’est partit »
Mince j’ai une absence, un petit trou noir, et suis déjà debout à côté de mon corps physique.
Première étape, franchir la porte de ma chambre fermée. En fait ça présente aucune difficulté, par contre derrière celle ci, c’est la surprise.
Certains de mes meubles de salon sont absents, d’autres présents, des bibelots que je ne connais pas. Mais ce qui m’étonne le plus c’est la décoration, elle est vieillotte. Une ancienne tapisserie rosée abimée recouvre les murs alors que dans la réalité mes murs sont peints en bleu pour cette pièce.
Je vais dans une autre chambre même constat et découvre une vieille fenêtre, alors que je suis aujourd’hui en double vitrage. Il me manque une pièce aussi et imagine qu’un agrandissement a été fait plus tard. En commencant à réfléchir et comprendre les liens du passé avec le présent, je repense à mon corps physique endormit, et y replonge tout de suite.
Je garde une trace de cette expérience de mémoire des lieux dans l’astral et entend un son lointain. J’ouvre mes yeux.
Bienvenue dans le physique.
Je repense à mon corps physique et retourne dans celui ci.

Yoan Mryo
Du bien être sur tous les plans

Advertisements