Attention toutefois aux goûts et odeurs (même les couleurs^^). 
A noter que tous les produits issus du règne animal ne tiennent pas dans la durée, tandis qu’avec des fruits bien pourris vous pourrez continuer à les transformer pour arroser vos moments les plus festifs.
 

Les aliments que vous pouvez manger périmés
gaspillage alimentaire

En France, on jette plus de 20 kg de nourriture par personne et par an, dont 7 kg encore dans leur emballage. Aux Etats-Unis c’est 40% des aliments qui sont envoyés à la poubelle. Tout ça à cause de la confusion qui règne autour des dates de péremption inscrites sur les produits, selon la BBC.  
A Slate, on vous avait déjà expliqué la différence entre DLC (date limite de consommation) et DLUO (date limite d’utilisation optimale). En bref: si vous dépassez la première, vous risquez de tomber malade. Si vous allez au-delà de la DLUO, pas de risque pour la santé, seulement une altération du goût, de la couleur et de la texture du produit avec le temps, explique une nutritionniste à l’Express. Elle ajoute:

«Il y a moins de risques à consommer un produit dont la date est dépassée, qu’un produit mal conservé.»

Des petits conseils sur les aliments que l’on peut manger une fois périmés, donnés sur le site de l’université de Liège:

  • Les surgelés: très longue durée de conservation. A noter toutefois, ne pas excéder 6 mois pour des produits faits maison et congelés, et 9 mois pour des steaks hachés.
  • Les boîtes de conserve: mangeable plusieurs années après la DLUO pourvu qu’elles ne soient pas déformées, abîmées, gonflées ou rouillées.
  • Les produits secs (céréales, farine, purée): même chose que pour les boites de conserve. Il faut juste les garder bien au sec pour empêcher le développement de certains micro-organismes.
  • Le chocolat: bon jusqu’à ce qu’apparaisse une fine pellicule blanche en surface. Après il faut jeter vos tablettes.
  • Le lait stérilisé (UHT): bon jusqu’à deux mois, voire plus, après la DLUO. Aucun risque pour la santé, le seul inconvénient, c’est l’altération du goût et la diminution en vitamines et en sels minéraux du produit.

La suite ici: http://www.slate.fr/life/78366/manger-aliment-apres-date-peremption

Deux cas à part: les œufs et les produits à la coupe

Les œufs: deux jours à trois semaines de délai
Les oeufs sont en rayon 21 jours suivant la ponte. Les emballages portent la mention « pondus le » ou « extras jusqu’au… ».
– Durcis, ils peuvent être consommés trois à quatre semaines plus tard.
– Dans une préparation, ne dépassez pas 23 jours après la ponte.
– A la coque, choisissez-les extra-frais: neuf jours maxi après ponte.
Attention si la coquille est fendue: les germes peuvent alors pénétrer dans l’œuf, source de listériose. Si c’est le cas, jetez. Attention si la coquille est sale: les fientes de la poule sont un risque de salmonelle. Toujours bien vous laver les mains après avoir manipulé l’œuf. Mais ne jamais laver la coquille, cela la rendrait poreuse aux germes.
Les produits à la coupe: tout de suite ou maxi deux jours aprèsPas de mention sur les produits vendus à la coupe. Soyez vigilants.Chez le boucher-charcutier: la tranche de jambon cuit est à consommer dans les deux jours. Le steack haché et l’escalope de volaille, de préférence le jour-même.

Pour la suite c’est par là: http://www.notretemps.com/sante/dietetique/peut-on-manger-des-produits-perimes,i25554/5 

Complément d’information sur mediapart: http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-jacques-birge/230212/larnaque-de-la-date-de-peremption 

COMBIEN DE TEMPS APRÈS LA DATE LIMITE DE CONSOMMATION LES ALIMENTS SONT-ILS UTILISABLES ?

TYPE DE PRODUITS Combien de temps après la date
LES PRODUITS FRAIS
Produits laitiers (fromage blanc,
petit suisses crème fraîche etc)



 
Crèmes dessert, mousses au chocolat
 
 
 
Jusqu’à 2 semaine après la DLC attention si le laitage présente des moisissures jetez le ! la multiplication des germes peut entraîner des gasto-entérites terribles chez les jeunes enfants et les personnes âgées
Deux à trois jours maximum après la DLC au delà vous risquez une infection alimentaires avec des vomissements et des diarrhées
 
LA CHARCUTERIE
Pâtés, rillettes, saucisses, jambon blanc
 
Les salaisons type jambon cru , saucissons sec …


Pièces entières de charcuterie, saucissons, jambon fumé ….
 
 
Ne pas dépasser la date indiquée sur l’étiquette
une fois ouvert, les consommer dans les 24/48 heures, au delà vous risquez de possibles ennuis gastriques et la listériose (qui peut être mortelle)

On ne court aucun risque jusqu’à deux à trois semaines après la date de péremption si les produits sont vendus en tranches, « le produits perd sa saveur mais ne rend pas malade »
Deux à trois mois au delà de la date imprimée sur l’emballage, après c’est le goût du produit qui en prend un coup
 
LES PRODUITS DIT DE LONGUE CONSERVATION

Les surgelés



 
 


Les boites de conserves








Les produits secs (céréales, farine, purée)





Le chocolat





Les épices
 
 
 
 
Très longues durée à condition de les conserver à – 18°
Seule exception le steak haché qui ne doit pas dépasser 9 mois, sinon aucun risque si ce n’est une odeur de carton (à savoir 6 mois maxi pour les produits que vous aurez congelé maison )



Malgré une DLUO vous pouvez les stocker plusieurs années, à condition très importante des les garder intactes, c’est-à-dire non déformées, abîmées, gonflées ou rouillées, éviter aussi de les stocker au trop chaud ou trop froid
 
 
Très longtemps, à condition qu’ils restent bien au sec. il faut vérifier qu’il n’y ai pas d’humidité là où vous stockez vos produits secs. au delà de la date, perte des qualités gustatives

 

Indéfiniment : Pour le chocolat blanchi en surface, pas de problème c’est une simple remontée de cacao (non valable pour les chocolats du boulanger ou pâtissier)
 
 
Des années au delà de la date optimale. Seul problème les arômes s’affadissent avec le temps, attention tout de même aux épices ramenées en vrac de voyage qui n’ont pas été traitées pour la conservation
LES BOISSONS :
 
Eaux, sodas, jus de fruits
 


Lait en brick ou en bouteille
 
 
respecter les dates maximales, et les conditions de stockage au frais et à l’ombre. A court terme la boisson peut changer de saveur, mais à plus long terme le matériau de la bouteille finit par migrer dans la boisson, plus le liquide est corrosif, (jus de fruit) plus la migration est accélérée avec un risque à la longue de cancer
 
deux mois après la date, voire plus. aucun risque sur le plan micro biologique. En revanche, le goût et les teneurs en vitamines et en sels minéraux diminuent
Advertisements