sortie de corps
L’entraînement à la Projection du corps astral


Pour déclencher une projection du corps Astral, en restant pleinement conscient, quatre conditions sont nécessaires:
  1. Décontracter votre corps à 100% en restant pleinement éveillé.
  2. Être concentré à 100% sur ce que vous faites
  3. Avoir assez d’énergie disponible.
  4. Exercer une pression sur le corps astral pour le séparer.

Ensemble, ces quatre éléments déclencheront une EHC.

Les exercices qui suivent, vous apprendront à détendre votre corps, vous concentrer, clarifier votre esprit, accumuler de l’énergie, stimuler les chakras et entrer en état de transe.

La Relaxation

Vous devez apprendre et maîtriser un exercice de relaxation totale du corps. Si vous en connaissez déjà un, il peut être adapté pour convenir. En voici un très simple: Assis ou couché, relaxez-vous. En commençant par les pieds, tendez-les, puis relâchez tout. Continuez avec les chevilles, les cuisses, les hanches, le ventre, la poitrine, les bras, le cou et le visage jusqu’à ce que votre corps soit parfaitement détendu. Recommencez plusieurs fois, en vous assurant que tous vos muscles restent relâchés. Note: une profonde relaxation physique est la clé menant à l’état de transe, c’est-à-dire qu’une profonde relaxation PROVOQUE la transe. Une fois dans cet état, se projeter dans le corps astral est relativement facile.

La Contemplation

Lorsque vous commencez une méditation, vous êtes gêné par des pensées émanant de votre intellect, qui se comporte comme un gigantesque bloc-notes. Il transporte des messages, des ‘pense-bête’, des pensées urgentes, des problèmes à résoudre, des questions sans réponses, etc. Il est constamment occupé, il ne se repose JAMAIS, des pensées, des pensées, des pensées, l’une après l’autre, toutes réclamant de l’attention.

Avant de tenter de clarifier votre esprit grâce à l’exercice suivant de respiration consciente, il est sage de s’occuper de ces ‘pensées de surface’ en les contemplant. Asseyez-vous confortablement, faites l’exercice de relaxation, rien de plus, contentez-vous de penser. Recherchez les pensées les plus fortes dans votre esprit et examinez-les, tentez de les résoudre et de les comprendre.

Notez le verbe : PENSER. La contemplation n’implique pas clarification de l’esprit ou visualisation. Elle requiert que vous pensiez, profondément et totalement, à quelque chose, pour en retirer une meilleure compréhension de sa nature et de comment elle vous est liée, une compréhension profonde.

La Méditation par Respiration Consciente

Il s’agit d’une forme simple de méditation qui clarifiera votre esprit et focalisera votre attention.

Assis ou couché, les yeux fermés, faites l’exercice de relaxation et clarifiez votre esprit. Respirez profondément et lentement en vous concentrant sur l’air qui entre et sort de votre corps. Sentez-le entrer puis sortir. Concentrez toute votre attention sur vos poumons et le processus de respiration. Cette simple action est suffisante pour occuper votre esprit de surface. Repoussez fermement toute pensée intrusive, avant qu’elle ne prenne consistance et ne vous perturbe.

La respiration consciente occupe l’esprit de surface et vous permet de penser à un degré bien plus profond.

Les Pensées de Surface

Les bruits sont très gênants, ils génèrent des pensées de surface. Un klaxon de voiture entraînera: « Qui est-ce, que se passe-t-il? » Une porte qui s’ouvre entraînera: « Qui arrive ou s’en va? » L’intellect est toujours très curieux de ce qui se passe autour de vous. Il veut tout savoir et il veut vous informer de la moindre petite chose qui arrive autour de vous. Il vous pressera d’ouvrir les yeux, de vous lever et d’aller voir ce qui se passe.

Ne laissez pas cela arriver. UTILISEZ ces pensées ennuyeuses, dévoreuses d’attention, comme une aide pour l’entraînement. En apprenant à les briser et les ignorer, vos pouvoirs de concentration se renforceront.

Stoppez ces petites pensées agaçantes lorsqu’elle arrivent, avant qu’elles puissent prendre racine et devenir plus résistantes.

Par exemple :

« Qui est-ce, que se passe-t-il ? » devient: « Qui est……. »

« Qui entre, ou sort ? » devient: « Qui en………… »

Avec la pratique le début de ces pensées gênantes se raccourcira jusqu’à ce que vous obteniez :

« Qu…..?……?…….. » et « Q….?…………….. »

Et enfin

« …..?……..?………………………?……………… »

De nombreuses personnes disent ne pouvoir clarifier leur esprit car elles sont trop facilement distraites par tous les petits bruits qui les entourent, au cours de leur activité quotidienne habituelle. N’utilisez PAS de musique ou d’autres sons pour étouffer ces bruits, UTILISEZ-les pour vous entraîner. C’est comme les haltères: si vous vous entraînez avec un plumeau, votre force n’augmentera pas. Vous devez maîtriser ceci, ‘à la dure’, si vous voulez donner à votre esprit de vrais muscles.

Lentement mais sûrement vous maîtriserez l’habileté à éclaircir votre esprit. Une fois réalisé, vous aurez gagné un outil mental de valeur. Vous serez capables de concentrer 100% de votre attention sur une tâche, à l’exclusion TOTALE de tout le reste.

Parfois je médite en état de transe, avec succès, dans une pièce bruyante et pleine de gens, avec des enfants qui crapahutent autour de moi. RIEN ne casse ma concentration.

La Concentration

Vous devez être capable de vous concentrer et de vous focaliser totalement sur ce que vous faites. Le défaut de concentration est la principale et plus grande cause d’échec d’une projection. Cela affecte toutes les composantes de la projection, de l’exercice de relaxation à l’état de transe et la projection proprement dite. Afin de tester votre habileté à la concentration: asseyez-vous et relaxez-vous. Fermez les yeux et videz votre esprit de TOUTE pensée. Respirez lentement et profondément tout en comptant chaque respiration, en fin d’expiration. Gardez-le totalement VIDE, en dehors du décompte, aussi longtemps que possible. Voyez combien de temps vous pouvez le tenir ainsi. Soyez honnête avec vous-même, à chaque fois qu’une pensée arrive, recommencez à compter depuis le début. Si vous allez au-delà de dix respirations, c’est un bon résultat. Cependant, dix respirations, ce n’est pas assez long. Mais ne vous inquiétez pas car ceci peut-être amélioré avec les exercices suivants.

Exercice de Concentration [1]

Rétention d’après image: détendez-vous, calmez votre esprit et observez une bougie ou une ampoule lumineuse. Placez cette lumière devant vous, à quelques dizaines de centimètres, et fixez-la pendant une minute ou deux. Fermez vos yeux et concentrez-vous sur l’après-image qui sera générée derrière vos paupières closes. Tentez de conserver la vision de celle-ci aussi longtemps que possible. Utilisez la respiration consciente pour garder votre esprit clair pendant que vous faites cela. Tentez de faire grandir l’après-image, au lieu de la laisser s’évanouir.

Exercice de Concentration [2]

Fixation d’un point: choisissez un point sur le mur et fixez-le. Ne faites pas la mise au point sur lui mais fixez-le simplement en douceur. Videz votre esprit de TOUTE pensée et conservez-le fermement vierge. Concentrez-vous fortement sur la respiration consciente dans le même temps. Quand vous sentez une pensée naître, chassez-la, ne la laissez pas se former. Conservez cet état aussi longtemps que vous le pouvez. Faites cela à quelques reprises durant la journée, ou plus si vous le pouvez.

Exercice de Concentration [3]

Respiration énergétique: asseyez-vous et détendez-vous. Fermez vos yeux et clarifiez votre esprit. Faites l’exercice de respiration consciente et imaginez que l’air que vous INspirez est de l’énergie brillamment colorée de votre couleur favorite. Imaginez que l’air que vous EXpirez est d’un gris sale, plein de déchets toxiques. C’est un exercice de purification. Il incite vos chakras à absorber de l’énergie à l’inspiration et se débarrasser de l’énergie négative à l’expiration.

Note : tâchez de ne pas vous contracter pendant que vous faites ces exercices de concentration, TOUT est mental. Au début, vous aurez peut-être la sensation d’avoir comprimé votre esprit en une petite boule pour l’empêcher de penser, mais vous découvrirez ensuite que c’est le contraire qui est vrai. Quand vous y êtes habitué, clarifier l’esprit est TRÈS relaxant.

L’État de Transe

Lorsque vous avez atteint un degré profond de relaxation et de calme mental, vous sentirez votre corps devenir très, très lourd. Cette lourdeur est le principal symptôme du passage de vos ondes cérébrales du rythme Bêta à Alpha, alors que vous entrez en transe. L’état de transe est engendré par une profonde relaxation physique et mentale. Il n’y a rien d’étrange ou de surnaturel à cela. Cela signifie simplement que votre corps a atteint l’état de sommeil alors que votre conscience est pleinement éveillée.

Comment Entrer en Transe

Faites l’exercice de relaxation et calmez votre esprit grâce à la respiration consciente. Imaginez que vous descendez une échelle dans le noir. Ne visualisez pas une échelle, imaginez seulement que vous pouvez sentir que vous le faites. À l’expiration, sentez que vous descendez d’un échelon ou deux, à l’aide de vos mains imaginaires (esquissées plus loin). À l’inspiration, sentez que vous restez immobile sur l’échelle. Ce qui est requis est un effet mental de chute à l’intérieur de votre esprit. Ceci modifie le niveau d’activité cérébrale du stade d’éveil (Bêta) au stade de sommeil (Alpha) ou au stade de sommeil profond (Thêta). Une fois que l’activité des ondes cérébrales atteint Alpha, vous entrerez en transe. Continuez à le faire aussi longtemps que nécessaire. Le temps que prend l’entrée en transe variera, selon votre expérience de la relaxation profonde et votre tranquillité mentale.

Note : une fois que vous obtenez une forte sensation, arrêtez l’exercice de chute mentale.

Si vous n’aimez pas l’échelle, imaginez que vous êtes dans un ascenseur, sentez que vous tombez à chaque expiration et que vous restez immobile à chaque inspiration. Ou bien, imaginez que vous êtes une plume, sentez-vous flotter en descente à chaque expiration et rester immobile à l’inspiration. Ainsi que je l’énonçais plus haut, vous avez besoin d’un effet mental de chute pour abaisser le niveau d’activité de vos ondes cérébrales. Cet effet mental de chute, lorsqu’il est combiné à une relaxation profonde et la tranquillité mentale, vous permettra d’entrer en état de transe. Vous pouvez utiliser n’importe quel scénario qui vous soit familier pour produire cette sensation d’aller plus en profondeur.

Une transe donne cette sensation: tout devient plus calme et vous avez l’impression d’être dans un endroit beaucoup plus grand. Vous avez une légère impression de bourdonnement dans le corps. Tout a l’air différent. C’est un peu comme se mettre une boîte en carton sur la tête dans l’obscurité, vous pouvez sentir que l’atmosphère change. Comme si tout devenait flou ou s’estompait légèrement. Tout bruit perçant, pendant la transe, est ressenti comme un coup au Plexus Solaire.

La Transe Profonde

Le niveau de transe que vous atteignez, dépend grandement de votre aptitude à la relaxation, à la concentration, et de votre pouvoir de volonté. Pour entrer en transe plus profonde, c’est-à-dire au niveau Thêta et au-delà, vous devez vous concentrer plus intensément et plus longuement sur la sensation mentale de chute à l’aide de la respiration consciente. Le premier niveau de la transe, c’est-à-dire lorsque vous vous sentez très lourd, est presque assez profond pour la projection. Je vous conseille fortement de ne pas forcer au-delà d’une transe légère, jusqu’à ce que vous soyez plus familier avec l’état de transe.

Comment savoir si vous entrez dans une transe profonde? Il y a quatre symptômes très significatifs:

  1. Une sensation inconfortable de froid qui ne vous fait pas frissonner, accompagnée d’une nette perte de chaleur corporelle.
  2. Mentalement vous vous sentirez très bizarre et tout vous semblera extrêmement leeeent. Vos processus de pensées vont se ralentir comme si l’on vous avait injecté un puissant anesthésique.
  3. Vous vous sentirez dissocié de votre corps, via une forte sensation de flottement et tout vous semblera très éloigné.
  4. Paralysie physique totale.

Note : ces quatre symptômes, RÉUNIS, signifient que vous entrez en transe profonde.

Ne confondez pas la légère impression de flottement que vous obtenez parfois lors d’une transe légère, c’est-à-dire lorsque votre corps astral se détache. Ou encore la chute de chaleur corporelle consécutive à une position assise pendant un long moment et la légère paralysie, c’est-à-dire la sensation de lourdeur, avec une transe profonde. La sensation de transe profonde est assez inconfortable et donc reconnaissable.

Il est très difficile d’atteindre l’état de transe profonde, car il vous faut une grande maîtrise de la relaxation, de la concentration et de l’état de transe, ainsi qu’énormément de pouvoir de volonté et d’énergie mentale. Vous n’y parviendrez pas accidentellement.

Si vous craignez d’aller trop profondément dans la transe, souvenez-vous de ceci :

Vous POUVEZ vous en extraire à tout moment. Appliquez TOUTE votre volonté à bouger les doigts ou les orteils. Une fois que vous pouvez bouger un doigt ou un orteil, serrez les poings, bougez les bras, secouez la tête, c’est-à-dire, ranimez votre corps; puis levez-vous et marchez quelques minutes. Entrer en transe profonde ne devrait pas être un problème avec ces exercices.

J’ai vu beaucoup de personnes dans des groupes de méditation ou autres, entrer en transe légère et ne pas être capables d’en sortir seuls, c’est-à-dire, ils planent au loin en pleine féerie. Généralement quelqu’un les en sort en leur parlant ou en massant leurs poignets etc. pour les faire revenir à la réalité. Ceci n’est pas nécessaire et est le résultat d’un entraînement déséquilibré, c’est-à-dire sans travail sur la concentration ou la volonté. La personne PENSE seulement qu’elle ne peut revenir et par conséquent n’essaie pas réellement. C’est également un bon moyen d’attirer l’attention du groupe.

Note : votre esprit est extrêmement puissant et possède de vastes ressources inusitées. Il peut TOUT faire, sans limites, s’il est entraîné, conditionné et correctement motivé.

L’Expansion du Corps Énergétique

À un moment donné après l’entrée en transe, vous ressentirez une douce paralysie vous envahir. Cela sera rapidement suivi d’une vibration en profondeur et d’une sensation de bourdonnement partout. Vous pouvez aussi avoir l’impression d’être énorme et enflé. La paralysie, les vibrations et la sensation d’énormité sont les signes que le corps énergétique est en expansion et que le corps astral se relâche. C’est une partie du processus de sommeil normal. Le corps énergétique s’étend et s’ouvre afin d’accumuler et stocker de l’énergie. Pendant cela, le corps astral se libère, en légère opposition de phase avec le corps physique.

Se familiariser avec la Transe

De nombreuses personnes ratent leur projection simplement parce qu’elles ne sont pas habituées à l’état de transe. Elles pensent que c’est une fenêtre brièvement ouverte sur la dimension astrale. C’est tout simplement faux. Si vous restez calme mentalement et physiquement lorsque vous entrez en état de transe, vous pouvez le maintenir pendant des heures. Je passe régulièrement plusieurs heures d’affilée en transe, au cours de la méditation.

Si, lorsque vous entrez en transe, vous pensez: « Oui ! J’ai réussi!… Je suis en transe! Je dois me dépêcher et sortir vite… avant que ça s’arrête! » Vous échouerez à coup sûr! La transe se terminera du simple fait de la surexcitation, c’est-à-dire en brisant la relaxation et le calme mental.

C’est une bonne idée de passer du temps en état de transe, juste pour s’y habituer, avant d’essayer de vous projeter. Relaxez-vous, restez calme, concentrez-vous sur la respiration et maintenez la transe. Elle ne se terminera pas avant que vous ne le décidiez. Habituez-vous aux sensations qu’elle procure.

Lorsque vous faites cela aisément, passez aux exercices d’accumulation d’énergie et de stimulation des chakras, décrits plus loin, pendant la transe.

Note : vous n’avez pas besoin d’être en transe pour apprendre le travail sur l’énergie et les chakras, cela marche simplement mieux en transe.

Note : la pratique de la transe peut se faire allongé, mais s’effectue mieux dans un fauteuil confortable.

Votre corps astral sera détaché en état de transe, aussi essayez de sortir vos bras et vos jambes, un par un. Utilisez vos MAINS, comme expliqué dans la section suivante. Concentrez et SENTEZ votre attention dans le bras, puis sortez-le lentement de votre corps. Vous pouvez ressentir un léger chatouillement ou un fourmillement localisé à l’intérieur de votre bras ou jambe, pendant que vous le faites. Levez votre bras astral et regardez-le, avec les yeux fermés, mais SANS bouger un seul muscle. Dans cet état vous devriez être capable de le voir à travers vos paupières fermées, mais ne vous inquiétez pas si vous ne le pouvez, cela viendra plus tard.

Détacher vos bras astraux du corps est un bon entraînement à la projection. Plus tard, vous utiliserez les bras astraux pour détacher votre corps astral du physique.

L’Imagination Tactile

L’imagination tactile est une perception ou une SENSATION de conscience corporelle localisée.

Vos mains sont très étroitement liées à votre conscience corporelle. Elles connaissent intimement chaque partie de votre corps. Les MAINS imaginaires, esquissées plus loin, ne sont qu’une extension de cette conscience (corporelle des mains). de devenir conscient de n’importe quelle partie de votre corps, FAITES COMME si vos mains, les vraies, allaient toucher cette partie de votre corps. Puis utilisez la prise de conscience que cela génère dans cette zone pour imaginer que vos MAINS imaginaires sont là.

Gardez vos yeux clos et tenez vos mains à environ 30 cm devant votre visage. Concentrez-vous, SENTEZ où elles sont et tentez de les VOIR à travers l’obscurité derrière vos yeux clos. Croisez vos poignets, remuez les lentement, retournez vos mains, ouvrez et refermez vos doigts. Observez bien, concentrez-vous, comme si vous tentiez de voir dans l’obscurité et vous verrez une légère ombre mouvante dans les yeux de votre esprit, là où sont vos mains et vos bras.

Fermez vos yeux et touchez le bout de votre nez avec l’index de votre main droite. Vous vous apercevrez que vous pouvez précisément placer ce doigt en n’importe quelle partie de votre corps, les yeux fermés. Essayez, placez votre main, la vraie, en différentes parties de votre corps de cette façon. Vous savez exactement où sont vos mains à tout instant, vous pouvez sentir où elles sont. Si vous observez ce qui se produit dans votre esprit, pendant que vous faites cela, vous constaterez que vous devenez conscient de la partie du corps que vous vous apprêtez à toucher, à l’instant où vous prenez la décision de la toucher.

Parcourez tout votre corps ainsi, en vous habituant à la sensation de conscience que cela génère dans différentes zones de votre corps.

Voici ce qui se passe: Une partie de votre esprit se déplace, et ÉCLAIRE, la zone que vous allez toucher, afin de guider votre main à l’endroit exact. Votre esprit envoie une partie de sa conscience à cet endroit et agit comme un phare pour votre main.

Cette habileté à déplacer ainsi votre conscience en différentes parties de votre corps est VITALE pour le travail énergétique et cette méthode de projection.

Note : vous n’avez pas à réellement visualiser ces MAINS, c’est-à-dire, voir ou imaginer que vous pouvez les voir. TOUT est tactile, PAS visuel. Vous n’avez qu’à être capable de prétendre les SENTIR faire quelque chose, comme si vous répétiez une simple action dans votre esprit.

J’ai développé cette technique à l’origine pour les personnes aveugles. Les aveugles ne peuvent pas visualiser DU TOUT, s’ils sont aveugles de naissance, mais ils ont un sens très poussé de la conscience corporelle. La majorité des personnes voyantes ont également des difficultés avec n’importe quel type de visualisation, et toutes les techniques de projection s’appuient fortement sur la visualisation. À partir de ce constat, j’ai développé une technique de projection qui ne s’appuie PAS sur la visualisation pour exercer une pression sur le corps astral afin qu’il se sépare. Il s’est avéré que c’était tellement plus facile et plus efficace que les autres techniques basées sur la visualisation, que je les ai écartées au profit de cette simple méthode tactile.

Note : les personnes aveugles ne sont pas aveugles en forme astrale. Le corps astral n’a aucun organe en tant que tel, il n’est qu’un point de conscience. Le corps astral dont vous êtes conscient est aimablement fourni par le pouvoir créatif du subconscient.


– Traité de M. Robert Bruce (rsb@tower.net.au) – Juillet 1994 
Disponible sur http://www.voyage-astral.fr en version complète
Advertisements