Le pouvoir du son associé à l’intention et les différents métaux présents dans les bol afin d’assurer le bien être. 
En mettant de l’eau dans le bol et en le faisant « chanter », celle ci sera dynamisée, pratique et agréable comme méthode. 🙂

posés sur les chakras
Bols chantants
Les bols chantants originaires de la région de l’Himalaya sont maintenant de renommée mondiale au cours de leur effet curatif. Le chant traditionnel bouddhiste des bols chantant a vu le jour plus de 3000 ans auparavant. Ils sont produits dans tout le Tibet, l’Inde et le Népal. Les bols chantants sont souvent désignés comme un outil mystérieux de la méditation non seulement pour leur extraordinaire pouvoir de guérison, mais aussi parce qu’il est supposer être un secret bien gardé des pratiques bouddhistes 

Ils sont largement utilisés depuis des siècles au Népal et au Tibet surtout par les moines bouddhistes pour la méditation, la musique cérémonielle religieuse, les offrandes rituelles traditionnelles, feng shui, comme instruments de musique traditionnels, pour la guérison, la sonothérapie, en massage et la mise en équilibre ou harmonisation des chakras. 

Mais aussi comme ustensile de cuisine par les foyers tibétains et népalais, ainsi de vieux bols peuvent être récupérés pour la revente. Les femmes enceintes notamment mangeaient dans ces bols, surement pour apporter une purification à la nourriture.

Les bols sont aussi reconnus depuis longtemps pour la purification des minéraux utilisés en lithothérapie. 
Il existe beaucoup de type de bols, certains avec moins de métaux, 3 ou 5, d’autre fait à la machine, notamment les bols chinois qui n’ont pas la même qualité sonore et thérapeutique que les bols tibétains 7 métaux. 
Les bols récents fait artisanalement sont réalisés à partir d’une plaque d’alliage et façonnés au marteau. La composition des métaux est argent (la Lune), cuivre (Venus), étain (Jupiter), fer (Mars), mercure (Mercure), or (le Soleil), plomb (Saturne). 
Certains bols antiques notamment ceux fabriqués au Tibet, ont une couleur plus « grise » que dorée, car il était utilisé plus de fer et d’étain. 
De plus les Tibétains utilisaient une météorite féreuse uniquement présente dans leur région, qui conférait selon la légende, une énergie plus importante. 

Les bols sont aussi utilisés pour « nettoyer » les pièces de leur énergie négative, tel les encens empêchent la prolifération des virus, les bols de par leur magnétisme nettoient l’environnement d’une pièce pour une meilleure circulation de l’énergie. 
Dans les premiers temps des bols, ils étaient placés dans la pièce principale, prêt de l’entrée, comme pour protéger des ondes négatives. 
En frappant les bols chantants avec le maillet on obtient des ondes sonores qui créent une connexion céleste avec les chakras. La signature des bols contient également des substances cristallines qui communiquent avec la matière cristalline du corps humain comme le sang, les os et l’ADN. Le corps humain contient des cellules qui vibrent à des fréquences particulières et, notamment, les ondes sonores. 
« AUM » est considéré comme le son qui guérit quand on joue le bol chantant. Les bols chantants sont un moyen de se détendre le corps, calmer l’esprit et de garder la haute énergie pour assurer la sérénité. 
Les thérapeutes du son à travers le monde ont reconnu les prouesses de guérison du chant des bols de l’Himalaya. Ils intègrent le pouvoir de guérison mystique avec le raisonnement scientifique dans le processus de guérison. 

Les bols et les chakras : 
Les bols chantant émettent une vibration qui est ressenti par notre corps, notamment au niveau des points d’énergies que sont les chakras. Il faut savoir que le son traverse plus facilement l’eau que l’air, le corps humain étant constitué en grande partie d’eau, cela explique aussi pourquoi notre corps est si réceptif au son des bols chantants. 
 Chaque chakra correspond à certains organes, on comprend mieux pourquoi le son, la vibration du bol chantant peut apaiser nos maux en transitant par ces points d’énergie. 
Un son grave correspond aux chakras inférieurs ( racine …) et inversement un son aigu aux chakras supérieurs. Plus on avance dans le temps avec un travail des bols sur les chakras, plus notre élévation spirituelle s’accomplie, de chakras en chakras une harmonie, une plénitude s’installent quand le travail est fait dans l’ordre. 
Travailler sur un chakra alors que les précédents ne sont pas parfaitement harmonisés n’est pas une bonne chose en soi, cela peut créer un déséquilibre énergétique dans le cadre d’une évolution spirituelle ; par contre travailler sur un chakra en cas de maux spécifiques est conseillé. 
Aussi selon votre avancée spirituelle, je pourrais vous conseiller pour choisir le bol adapté pour votre chemin.

bols tibétains
Correspondance avec les Chakras et organes
Bols chantants
Tableau des correspondances aux chakras

La suite -> ici <-

Advertisements