Combien de scandales sont rattachés au lait que nous pouvons acheter dans le commerce? Il y a l’ensemble des scandales quant aux conditions d’élevages des animaux, surtout si l’on se tourne vers les structures type « ferme des 1000 vaches », mais il y a également des problèmes avec le lait en lui-même. Comme l’explique un article du journal Le Monde au sujet de deux études sur la qualité de notre alimentation: « La première, publiée en 2011, montre la présence dans le lait – de vache, de chèvre ou d’humain – d’anti-inflammatoires, de bêtabloquants, d’hormones et bien sûr d’antibiotiques. Le lait de vache contient le plus grand nombre de molécules ». Au niveau qualité comme bénéfices pour l’organisme, le lait reste contestable…

Il y a donc des alternatives, mais celles-ci sont généralement très discrètes, et parmi celles-ci, il y a le lait végétal que nous pouvons réaliser nous-même, tout n’est qu’une question de méthode et de motivation… De plus, avantage indéniable, en cas de problème systémique, cela pourra toujours rendre service de savoir faire son lait végétal…
Source de l’image: jujube-en-cuisine.fr

Les laits végétaux:

Il existe plusieurs types de laits végétaux, et à chacun d’apporter les bienfaits des plantes dont il est issu. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’on parle de laits végétaux, mais qu’ils n’ont de lait que le nom, le lait provient d’un animal, les « laits végétaux » ne sont en fait que de boissons issues de végétaux après trempage et filtration, ce sont des substituts d’origine végétale, rien de plus, ce qui n’enlève rien à leurs qualités et aux bienfaits qu’ils peuvent apporter.
Dans les bienfaits apportés dans ces alternatives:
  • Ceux-ci ne contiennent ni lactose ni cholestérol
  • Contrairement aux laits d’animaux, ces substituts sont pauvres en graisses, mais fournissent de bons acides gras, contrairement au lait de vache riche en acides gras saturés (voir la différence entre acides gras et acides gras saturés)
  • Ils ont un taux élevé de vitamines B.
  • Ils sont idéaux en cas de digestion lente, de problème de constipation, si l’on a un côlon irritable, et bien plus, car ils ont l’avantage d’être très digestes
  • Ils conviennent aux personnes intolérantes au lactose ou à la caséine
  • Ils sont riches en nutriments notamment minéraux, vitamines, fer…
  • Ils évitent de consommer des médicaments à la pelle qui peuvent se retrouver dans le lait d’origine animale, par exemple des résidus d’antibiotiques, de vaccins et des hormones
Et s’il existe une multitude de boissons végétales ayant l’apparence du lait, certaines sont plus populaires que d’autres:
  • Le lait de soja. C’est le plus populaire, même s’il est difficile à digérer pour certains, donc à éviter pour les bébés et les enfants. Ce lait végétal peut être utilisé dans toutes les préparations culinaires car il remplace très bien le lait de vache. Riche en acides aminés, dépourvu de graisses saturées, ses propriétés permettent de faire baisser le niveau de mauvais cholestérol. Préférez quand-même le lait de soja bio au lait OGM, c’est toujours mieux de le signaler… De plus, il est idéal pour les diabétiques puisque la libération des sucres se fait petit à petit, ce qui limite ce composant dans le sang. Dernier point très positif, il est conseillé aux femmes car avec ses isoflavones, il aide lors du syndrome prémenstruel.
  • Le lait d’amande. Très parfumé, c’est justement pour cette propriété qui est utilisé en cuisine, aussi bien pour du sucré que pour du salé. Au niveau des bienfaits, c’est un lait recommandé. Nutritif et énergétique, source de vitamines A, B et E, de minéraux comme le calcium, et le magnésium, etc…. Contrairement au lait de soja, il se digère très bien et a même des vertus cicatrisantes pour l’intestin. C’est le lait végétal conseillé pour les enfants! Mais attention, le lait commercial est certes très pratique, mais il sera surtout composé d’eau et d’additifs, pas trop d’amandes à la clé. Donc, le mieux sera de suivre la recette fournie dans l’article pour en réaliser soi-même.
  • Le lait de riz. Si vous recherchez du goût, passez votre chemin, il n’en a pas, juste une petite saveur, et encore… Voilà pourquoi il est généralement vendu aromatisé. Mais il a des points positifs, il est sans gluten, se digère très bien, source de silice, en vitamines, en minéraux et en glucides lents.
  • Le lait de noisette. Les enfants l’aiment beaucoup, normal, il est parfumé et très sucré, parfait pour un chocolat chaud et la pâtisserie. Digeste, plein de minéraux, le lait de noisettes est riche en magnésium, en calcium, en fer et en acides gras insaturés.
  • Le lait d’épeautre. Autre lait très populaire, cette ancienne variété de blé se digère très bien. Celui-ci contient des vitamines B, D et E, du calcium, du fer et du magnésium, mais il contient également du gluten.

Préparer le lait soi-même:

Diverses méthodes peuvent être proposées sur internet, certaines demandant plus en temps que d’autres, en voici une issue du site Jujube-en-cuisine.fr qui est assez rapide pour un résultat convaincant, et qui dépannera largement en cas de besoin.
Commençons par les ingrédients:
Pour ~ 50 cl de lait :

  • 100 g de graines / noix / oléagineux, nature, non grillées, non salées
  • de l’eau pour le trempage
  • 75 cl d’eau (si possible minérale, de votre choix)
Reste ensuite la méthode en elle-même:
  • Il faut commencer par faire tremper la base végétale choisie, que cela soit des noix, des graines, etc… dans un grand bain d’eau durant 10 à 12 heures, prenez donc en compte ce délai en fonction de vos besoins. Cela permettra de rendre cette base végétale plus digeste puisque le processus de germination est enclenché durant cette trempette.
  • Au bout des 10/12 heures, les graines/noix/etc… sont gorgées d’eau. Vous pouvez donc les égoutter et jeter l’eau qui ne sera pas utilisée, mais tant qu’à faire, pour ne pas faire de gaspillage, vous pouvez utiliser cette eau pour arroser des plantes par exemple. Les graines quant à elles vont pouvoir passer au blender/mixer avec les 75ml d’eau, ce qui va vous donner un liquide se rapprochant du lait.
  • Filtrez votre préparation en plusieurs fois avec un filtre assez fin. Idéalement il convient d’avoir un « filtre à lait végétal« , mais vous pouvez largement utiliser un « filtre à café éternel » dont le coût est moindre et qui pourra être utilisé à de nombreuses reprises. Le but est de séparer le lait des particules en suspension.
  • Vous obtenez alors le lait en lui-même et les résidus qui sont restés dans le filtre, ceux-ci portent le nom d’okara, L’okara est traditionnellement utilisé en Asie pour créer du fil de soja, pour l’alimentation animale mélangé à du fourrage, mais aussi dans l’alimentation humaine puisque utilisé dans certaines recettes,
  • Pour le lait, conservez-le dans une bouteille fermée préalablement stérilisée avec de l’eau bouillante, tout comme pour les pots de confiture. La durée de conservation en moyenne est de 3 jours, Le lait végétal maison se conserve 3 jours. Pensez à secouer la bouteille avant utilisation du lait car une crème se forme sur le dessus, et du dépot dans le fond de la bouteille.

À noter:

  • Il n’est pas utile de faire tremper les flocons des céréales, vous pouvez les mixer directement avec l’eau.
  • La quantité d’eau indiquée plus haut est en fonction des besoins, en modifiant ce volume, Vous pouvez adapter le lait à vos besoins. Moins d’eau vous donnera un crème plus épaisse pour la pâtisserie par exemple, plus d’eau rendra le lait plus fluide.
  • Certains manquent de saveur, mais quel que soit le niveau de goût, vous pouvez parfumer le lait obtenu, le sucrer, y mettre du miel, du cacao en poudre, bref, laissez parler vos envies.

Conservation

Le lait végétal maison se conserve 3 jours au frais, dans une bouteille en verre fermée.
Secouez bien la bouteille avant utilisation, une couche de « crème » se forme à la surface, ainsi qu’un dépôt au fond de la bouteille, lorsqu’il est au repos.
Association B1Être
pour du bien être sur tous les plans
Advertisements